Archives de Catégorie: actualités

Les Africains doivent avoir plusieurs épouses

Au Kenya, les députés ont voté à l’unanimité, malgré leurs divergences politiques, une loi autorisant les hommes à prendre une 2e femme (voire plus) sans le consentement de leur femme.
Les femmes espèrent l’abrogation de cette loi controversée par le président Kenyan M Uhuru Kenyatta mais il ne faut pas se faire d’illusion.
Peut-être que la 1ère Dame du Kenya Mme Margaret Kenyatta saura trouver les mots pour convaincre son mari de s’opposer aux parlementaires mais son avis n’a pas l’air aussi important que ça.
« Quand on épouse une femme Africaine, elle doit savoir qu’une 2e femme va suivre, puis une 3e » a même affirmé M Samuel Chepkong’a, le président de la commission des affaires juridiques et légales du parlement.
Mais quand on sait que les hommes (nous parce que j’en fais partie) sont bigames de nature sur tous les continents, n’est-ce pas là la légalisation de pratiques habituellement cachées?


L’orchestre Poly-rythmo ressuscite par magie

Tous les Béninois d’un certain âge ont forcément déjà dansé sur le « I feel good » version vaudou de l’orchestre Poly-rythmo de Cotonou.
Après plus de 42 ans et malgré la mort de certains de ses membres (le fondateur du groupe Clément Mèlomè, le guitariste de génie Papillon, le batteur Léopold Yéhouessi et le rossignol Eskill Lohento), les autres membres du tout puissant orchestre Poly-rythmo sont prêts à reprendre du service pour le grand bonheur des nostalgiques.
Le mythique groupe orchestre Poly-rythmo a vécu l’indépendance du Bénin, la révolution Marxiste, le multipartisme et viennent de faire la preuve que leur musique mêlant racines Africaines et rythmes latinos vivra encore longtemps.
Le « T.P » doit une fière chandelle à Elodie Maillot qui lors d’un voyage à Abomey au Bénin, a été séduite par leur musique intemporelle et surtout par leur chanson « Angelina ».
Pour ses membres, ce sont maintenant des tournées dans le monde entier (Etats-Unis, France, Brésil), bref c’est l’heure de gloire de ces vieux crooners Béninois.


Opération nawa, ça ne fait que commencer

Un important réseau de trafic d’enfants destinés au travail forcé en Afrique de l’Ouest vient être démantelé grace à l’opération Nawa.
Lancée il y a 2 ans par la Côte d’Ivoire et l’ONG Child right, cette opération a permis l’arrestation de 84 personnes impliquées et la libération de 44 enfants.
Ces enfants ont même déjà été placés dans un orphelinat.
Il était temps de réagir car la majorité des enfants travaillant dans les plantations de cacao sont en Côte d’Ivoire et au Ghana.
Ce trafic est organisé par des étrangers dont des Africains et le pire c’est que les parents de ces enfants sont souvent complices (vu qu’ils reçoivent de l’argent en échange).
Mais Mme Patricia Sylvie Yao, présidente du comité de surveillance de la lutte contre ce trafic, a averti que ce n’est qu’un début pour neutraliser ces négriers d’un nouveau genre.


Banque panafricaine vraiment Africaine

La banque … (pas de publicité ici) censée être panafricaine, est vraiment une banque Africaine car il n’y a que les Africains pour ne jamais s’entendre et être leurs propres ennemis.
Depuis que M Thierry Tanoh est devenu directeur général de cette banque, c’est une vraie guerre au sommet de la banque.
S’affrontent d’un côté les pro-Thierry Tanoh et de l’autre les anti-Thierry Tanoh qui eux le voient comme un trouble-fête venu auditer leur gestion opaque.
Et maintenant, la cerise sur le gâteau ce sont les administrateurs Sud-Africains qui lancent une OPA hostile contre la banque.
A cette allure-là, cette banque panafricaine risque de finir comme air-ivoire, air-afrique ou pas!


Case Saramaya: télé-réalité ou triste réalité

Au Mali, des producteurs ont voulu s’essayer à la télé-réalité en proposant au public une émission censée promouvoir la mode et la culture africaines:
cette émission appelée « Case Saramaya » fut un désastre télévisuel.
Et pour cause les filles étaient belles (même canons) mais leur niveau d’expression en français était ca-tas-tro-phi-que bien qu’elles soient des étudiantes.
Mais ce n’est pas si étonnant quand on sait qu’au Mali seulement 49% des personnes savent lire après 6 années de scolarité et beaucoup de pays Africains ont ce problème.
Mais est-ce leur niveau de français qui est médiocre ou toutes leurs connaissances reçues à l’école qui laissent à désirer?


François Hollande et ses 2femmes

Le président français a une aventure avec l’actrice française Julie Gayet en étant en couple avec sa compagne Valérie Trierweiler et ça fait jazzer depuis des semaines en france et même en Europe.
Alors qu’ici en Afrique ce genre de chose est si courant que ça passe presqu’inaperçu.
Souvenez-vous de feu Omar Bongo le président du Gabon qui divorçait de Patience Dabany, de l’ancien président Ivoirien Laurent Gbagbo marié à Simone Gbagbo et Nady Bamba et même Jacob Zuma le président Sud-Africain vrai polygame marié à 6 femmes.
On en a parlé quelques heures, quelques jours et on est passé à autres choses.
Alors le président français n’est pas le premier et ne sera probablement pas le dernier.